http://simonnicolas.fr/files/gimgs/th-70_DSCF1911-2.jpg


Potentiel de Terre

Avec Diane Blondeau.

Cinéma pour l'oreille, 2014.
_

« La guerre fut grise et camouflée : une lumière, une couleur, un ton étaient interdits sous peine de mort. Une vie de silence, une vie nocturne à tâtons, tout ce que l’oeil pouvait enregistrer et percevoir devait se cacher et disparaître. » *

En 1923, Fernand Léger réalise avec Man Ray, Dudley Murphy et George Antheil Le Ballet Mécanique. La découverte de cette oeuvre d’avant-garde cinématographique présentée comme le premier « film sans scénario » marquera Pierre Henry et Pierre Schaeffer, compositeurs pionniers de la musique électro-acousmatique. Potentiel de terre s’inscrit dans cet univers bruitiste et entre en résonance avec les lieux et expériences qui ont influencé l’oeuvre de Fernand Léger lors de son expérience sur le front. Pensé comme un « cinéma pour l’oreille », ce film sans images donne à entendre divers espaces et évènements réunis en une vaste narration potentielle.

* Extrait de la conférence La couleur dans le monde donnée à plusieurs reprises par Fernand Léger en 1937.
_

Création originale pour l'exposition Ah que la guerre est cubiste! Fernand Léger et la Grande Guerre au Musée National Fernand Léger, Biot. Œuvre présentée dans l'auditorium du musée.

Projet d'édition en cours.